Inscrivez vous et recevez régulièrement un email vous indiquant où nous sommes

E-mail:

Inscription Désinscription

Cambodge

Battambang et Siem Reap

Nous venons d’arriver sur Battambang après une bonne journée de bus et quelques problèmes techniques sur la route. Heureusement ici, le chauffeur est aussi mécanicien. Il est 19h, la nuit est tombée et nous commençons la recherche de notre petit chez nous pour toute une semaine. Après un grand succès de négociation nous prenons place dans une très jolie chambre. Puis dodo et attendons avec hâte d’être a demain pour rencontrer les personnages et découvrir les lieux de Phare Ponleu Selpak École de cirque de Battambang demain après-midi.
Mike ressent une douleur au dos a son réveil. Grrrr, ça sent mauvais pour nos répètes au cirque, cours d’accro et le stage de clown que nous proposerons aux élèves de Phare. Après une mâtiné découverte bref de la ville, Mike rentre se reposer a la Guest. H et Céline se charge des courses énergique pour le petit dej. Très tranquille cette ville on s’y sent bien, peut être un peu trop, après un écartement de 2 seconde du vélo non cadenasse, le vélo de Céline a disparu, gros coup de panique, Céline coure a droite, a gauche, dans les ruelles aux alentours, rien. Remonte a grande foulée les 4 étages de la Guest.h pour alerter Mike les larmes au cœur. Mike a cru au début a une blague et se rend vite fait conte que non. Mike enjambe son vélo et parcourt toute les rues aux alentours et plus. Nous demandons de l’aide a la Guest, a la police mais on se rend conte assez vite qu’il faudra les payer pour qu’ils, peut être, bougent leurs c…l, euh popotins. Nous nous résoudrons assez vite a ne jamais le retrouver et a devoir en trouver un nouveau, euh enfin, un nouveau mais d’occase.
N’oublions pas notre rdv avec tout ça quand même nous l’attendons depuis trop longtemps. Après l’emprunt d’un vélo nous débarquons a Phare. Nous faisons la connaissance de Sonia la coordinatrice et Xavier l’ancien coordinateur qui partira dans quelques temps s’occuper de l’ouverture d’un chapiteau sur Siem Reap. Nous organisons la semaine prochaine, qui se déroulera au matin par le stage de clown avec des élèves de 15 a 26 ans et l’après-midi a notre tour nous prendrons des cours d’accro. Nous voila donc bien parti pour une semaine bien chargée. Nous sommes vendredi est ce week-end sera dédié a la recherche d’un nouveau vélo et de remise en condition a Phare avant Lundi et a la préparation des cours que nous donnerons.
Vélo trouvé, Lundi se réveil, il est 8h. Nous découvrons la dizaine d’élèves avec lesquels nous allons travailler, il faut savoir qu’ils ont déjà de très bons bagages en main, niveau accros c’est des bêtes et niveau jeux sur scène aussi. Ils sont très motivés et très innovateurs en impro. Quel plaisir de travailler avec eux. L’après midi nos cours d’accros se feront avec les tous jeunes, 6 a 20 ans. Ils viennent a peine d’apprendre a marcher qu’ils maîtrisent déjà les flips, les accros de base que nous n’avons pas. Les échanges sont magiques, naturels, sans jugements, c’est géant. Et la se sera nous les élèves. Nous ferons la connaissance de Kaj, finlandais donnant des cours de jongle, de Matthieu et Sarah deux circassien français de haut niveau aidant a la préparation du spectacle « Rouge » avec la 4eme génération, Lienh prof de théâtre qui nous aidera a la traduction durant les cours de clown et sans oublier le reste de l’équipe de Phare et les élèves.
Après cette semaine bien chargée en émotion et physique nous préparons notre route pour Siem Reap visiter les temples d’Angkor et surtout retrouver nos amis Mag et Jean-Mich. 180 km nous attendent. La 1er journée, lors de notre sieste près de la route nous faisons la connaissance de deux Française cyclistes, Lucie et Marion. Nous parcourons les derniers kilomètres de cette journée ensemble et cherchons un logis pour la nuit. Avec Mike nous prenons l’initiative de demander dans un temple un toit pour la nuit et la nous nous ferons accueillir les bras grand ouvert. Ils nous offrirons le repas, une bonne soupe de riz sauce poisson de quoi bien se requinquer. Nous installons dans la salle de classe des moines, matelas et moustiquaire et nous serons au lit très tôt , oui très très tôt, 19h a la nuit tombe. Le lendemain 6h30 sur la route pour parcourir les derniers km. Nous rejoignons Mag et J.Mich dans une Guest House. Et nous voila parti pour 4 jours dans une ville extraordinairement touristique ne reflétant aucunement le Cambodge.
Malgré la profusion de touriste partant visiter les temples réputés d’Angkor, ces vestiges restent magnifique. Après un couché de soleil/apéro sur le plus réputé, Angkor Wat, nous passerons la journée suivante accompagné de Mag et jean-Mich a flâner entre diffèrent temples, nous y arrivons très tôt (6h du matin) pour y vivre le lever du soleil. Moment magique et rare dans ce premier temple ou nous y serons presque seul, le fameux envahit par des arbres géants avec des racines se tournoyant entre elles et reprenant le dessus, il est connu aussi comme lieu de tournage pour certaines scènes tournées dans le film de Tomb Raider. Nous prendrons notre petit dej (embarqué dans notre sac) en plein milieu de ce temple ou seul les chants de petits perroquets viendront déranger le calme des lieux. Après un petit café, direction un autre temple. Au passage d’une porte fortifiée de l’époque, magnifique, nous découvrons au dessus un chemin qui longe les remparts. Nous escaladons avec nos vélos les quelques mètres puis longeons hors des sentiers battus sans y croiser aucun touriste. Seul quelques ouvriers s’y trouveront s’attelant a la réfection de certaines parties de ce mur d’enceinte. Après une petite frayeur due a une chute de Mag en descendant des remparts, nous reprenons une des routes touristiques. Nous ferons une petite pause (sieste) proche d’un autre temple non fréquenté. Très bonne et mystique sensation que de ce réveiller au milieu de ces ruines millénaires. Nos estomacs nous tiraillent a notre réveil et partons nous restaurer dans une des échoppes dédiée aux touristes ou la carte affichera des prix 4x supérieur a la normal. Une rapide négociation de Céline nous permettra de manger a notre faim et boire a notre soif pour le quart du prix indiqué. Puis, direction notre dernier temple de la journée, très très beau par ses visages aux quatre faces et nous y recroiserons Mathieu et Sarah (les circassiens). Nous prendrons rendez-vous avec eux pour déguster le soir même une spécialité locale: Le Crocodile.
Ces 4 jours sur Siem Reap furent chargés mais sans profusion. Très bon moment passé avec nos amis qui eux ont un programme très chargé pour voir le maximum de chose en très peu de temps. Pour nous, c’est déjà le retour sur Battambang pour notre 2eme semaine de stages de clown. Et oui, la première était tellement bien que nous leurs avons proposé de repasser et l’idée leurs a plus.
Nous avons profité de ces jours sur Phare pour faire de la recherche pour un nouveau numéro (+ Création de nouveaux costumes) que nous souhaitons présenter lors de la tournée au Laos. Du fait du nouvel an chinois et des examens scolaire, aucuns cours n’aura lieux. A notre grande tristesse. En fin de compte, nous aurons fait une semaine de résidence pour notre création. Nous aurons fais la rencontre Béa, Cyrille et Marcello, l’équipe technique du nouveau spectacle « Rouge ». Spectacle de cirque contemporain dont le sujet est sur les Khmer Rouge, période difficile du Cambodge. Nous assisterons a la 1er lors d’un mini festival dédié a l’arrivé des nouveaux dirigeants et ce fut notre dernière soirée sur Phare. Si vous croisez d’ailleurs une prog ou vous entendez parler du spectacle « Rouge », allez y ça vaut le détour.
Des le lendemain, nous ré-enfourchons nos vélos. Au programme 670km jusque Vientiane ou nous avons rendez-vous pour le festival dans 10 jours. 70km plus tard, nous recevons un mail d’ Yves, l’organisateur, nous annonçant 2 mauvaises nouvelles. La première est qu’il rencontre des problèmes pour l’organisation des dates et que le festival est décalé a Mars. L’autre mauvaise nouvelle est que notre ami Patrick, que nous avions connu a la fin du Laos, nous a quitté suite a une maladie. Grosse émotion de notre coté. Pensée a la mémoire de Patrick, personnage atypique.
Très triste, nous devons aviser et changer notre programme. Nous passons donc la soirée a chercher une solution, un nouveau trip pour le prochain mois. De plus Romain (le frère de Céline) qui devait nous accompagner au Laos nous rejoint début Février sur Bangkok, il faut faire vite.
Nouveau programme en tête, on récupère Romain sur Bangkok puis direction le sud de la Thaïlande puis la Malaisie.
Voila, la suite de nos aventures au prochain post.

Hommage a Patrick, a la fin de ces quelques lignes, nous garderons en mémoire ces bon moments partagés avec toi, nous pensions te retrouver au Laos mais la vie en a décidé autrement.

Nous vous embrassons tous très fort.

Affiche du Festival au Laos
Petite mésaventure avec le Bus
Nos apprentis clowns au ralenti
Nos apprentis clowns au ralenti
La decouverte de notre valise
Le jeu de la chaise clownesque
Le jeu de la chaise clownesque
Duo de Clowns
Duo de Clowns
La chaise clownesque
Duo de Clowns
Temple d'Angkor
Temple de Tomb Raider
Mag et Jean Mich au pied des remparts sur Angkor
Structure de la nouvelle Robe
La nouvelle Robe de 2m60
Salle de cirque de Phare Ponleux Selpak
Les jeunes accrobates attentif au numero de Kaj
Phare Ponleux Selpak
Kaj, Lingueur et Bour

2012 a l’autre bout du monde

Nous sommes restés sur Phnom Penh presque une semaine. Comme a chaque fois dans les capitales, les journées ne sont pas assez longues pour pouvoir tout gérer.
Nous avions pris contact quelques jours avant notre arrivée avec des orphelinats et l’association humanitaire Project Abroad comme a notre habitude. Leur réponse a été très rapide et nous ont automatiquement calé deux dates.
La 1ere le 24 décembre, il nous faut donc assez urgemment trouver un lieu pour nous entrainer et répéter le numéro. Nous faisons plusieurs tentatives dans les parcs mais rien n’est adéquate. Nous décidons donc de nous diriger vers le stadium. La, Céline remarque la porte ouverte d’une salle de boxe, karaté, lutte. Nous rentrons, personne, Mike un peu hésitant ne sais pas trop, puis zut, si on dérange ils nous le diront, qui ne tente rien n’a rien. 1h30 de répète dans une salle matelassée, parfaite, avec miroirs, le top du top. Nous voila fin près pour le lendemain.
Nous jouons, le 1er jour, assez loin, a l’extérieur de la ville dans un orphelinat tenu par des Sœurs. Après une route assez sport derrière les scooters de nos deux accompagnateurs nous découvrons les lieux et les enfants. Ils sont ici atteint par le virus du VIH, d’autre sont handicapés. Nous partageons 1h de représentation devant une bonne 40ene de personnes. Ce fut encore un moment énorme. Un très jolie cadeau de Noël.
Le lendemain, c’est Noël, nous partons visiter le marché Russe et ses alentours. Pour terminer au soir, dans un petit resto Français, un superbe repas, avec du bon vin, du bon cognac, on s’en lèche encore les babines. Et oui on se fait plaisir. Et comme nous avons pu laisser croire a certain, nous avons laissé le riz de cote pour cette soirée.
Le 26, nous jouons cette fois ci a 10km de la, nous décidons d’y aller a vélo, ça nous fera un bon échauffement. C’est un petit orphelinat, tout mignon en majorité en plein air, avec un toit de paille sur pilotis qui se trouve être un peu bas. Il va nous falloir nous adapter, mais c’est pas plus mal. Nous jouerons aussi 1h. Les enfants ici sont orphelins et ont été récupéré dans la rue. Ils étaient une petit 30ene et beaucoup plus calme qu’au précédant mais ce qu’il n’empêche pas les cris et les rires de résonner. Nous aurons le droit a un petit cadeau aussi, ils nous chanteront de jolies chansons. Le petit pincement au cœur avant de partir et de les laisser la. Nous voudrions leurs donner tellement plus.
Nous revenons lessivé. Et demain nous attend 150 km pour rejoindre la cote sud.
Au final nous n’avons pas vu, pas pu voir beaucoup de la capitale. Mais notre Noël a été plus que fantastique. Merci Project Abroad, merci les enfants et toutes les personnes y travaillant pour leur offrir une possibilité d’avenir.
Nous partons des le 27 décembre en direction du sud pour rejoindre la mer, sur Kep, et fêter le nouvel an. Nous nous arrêtons dans une jolie guest house très verdoyante tenu par un Français. Nous prenons aussitôt la direction de la mer pour découvrir les environs, les plages. ll n’y en aura qu’une, petite et pas propre. Nous sommes assez déçus, nous pensions en profiter pour pratiquer le portée acrobatique, baignade, farniente… mais c’est impossible. Pfffff.
Nous partons le lendemain, direction la frontière Vietnamienne pour prolonger nos visas cambodgien d’un mois. Nous faisons appel a une agence sur le bord de la mer proposant un aller retour et nous aidant pour la paperasse. A notre habitude, nous négocions les tarifs, normal. Ça devrait nous prendre une heure nous dit elle. Nous embarquons dans un mini bus et la commence les démarches. Arrivés a la frontière on tamponne nos visas de sorti coté Cambodge et direction le « no mans land ». Nous voila devant le guichet pour recevoir le tampon d’entrée/sortie Vietnamien. Normalement la ville frontalière accepte une durée de 15 jours de visas gratuit. Mais le douanier n’accepte pas. Nous voila sans visas, bloqué entre deux frontières et sans la possibilité de sortir ou de revenir sur nos pas. Nous restons la 2 heures a discuter, pour voir enfin le douanier nous demander 5$ par personne. Le ton monte, une vraie tête de mule ce douanier. Après ça le chauffeur du mini bus et le guide travaillant pour l’agence, nous rejoignent se demandant ce qu’il se passe. Au final tout s’arrange moyennant paiement. Nous demanderons a l’agence de nous rembourser et ce fut sans mal. Au final ça nous aura pris 6h au lieux d’une.
Sur Kep, nous rencontrons un couple de français traversant l’Asie en tandem pour leur voyage de noce. Nous partagerons une très bonne soirée en leur compagnie et nous nous grefferons a eux pour le nouvel an avec d’autres français , dont un autre couple voyageant aussi a vélo.
Au programme soirée au bord de l’eau, barbecue, apéro, dessert chocolat, tout le monde ramène une ou deux bouteilles de vin. Une soirée agréable malgrés un regret sur la qualité du repas organisée par le resto. Après le repas direction la place du marché au crabe ou ce déroule une petite fête avec feu d’artifice (très roots) et musique Cambodgienne. La danse est au rdv. Nous apprendrons des le lendemain que c’était le balle des policiers. Nous étions d’ailleurs très surpris de les voir se trémousser sur la piste. Tout a une explication.
Nous rencontrons aussi Stéphane, un expatrié français qui a ouvert le fameux magasin bar, Lili perle, ou nous pouvons avec un très grand choix de perles originales, créer de jolie bijoux. Tres bonne idée agréable pour ces dames et pour ces messieurs restant a siroter un verre avec Stéphane, un gars des plus gentil et accueillant. Merci Stéphane pour ces jolies, sympathiques moments passés en ta compagnie et celle de ta chérie. Et un grand merci pour cette superbe vielle valise que tu nous a si gentillement offert, nous l’avons customisé pour nos spectacles, elle déchire.
Il nous faut une journée pour récupérer de notre soirée du nouvel an, puis direction sur Battambang pour notre rendez-vous avec le cirque Phare Ponleu Selpak qui a lieu dans 3 jours. Nous décidons d’embarquer les vélos dans un bus et ferons une courte halte sur Phnom Penh pour y visiter le musée S21, une ancienne école qui a servie de lieu d’emprisonnements, de tortures et d’assassinats par les Khmers Rouge pendant le régime de Polpot. Des centaines d’images très choquantes illustrant les atrocités sont exposées dans les différents bâtiments.
Des le lendemain, direction Battambang en bus. Trajet de 5h qui durera au final 7h après un problème technique sur un amortisseur. Vue l’état de la route et la façon de rouler du chauffeur, cela ne nous a pas étonné. Heureusement que les chauffeurs sont touche a tout et il réparera lui-même la panne. Nous arrivons a la nuit tombée dans cette ville ou nous allons passer plusieurs jours pour travailler dans l’école de cirque. Nous avons hâte.

Nous vous souhaitons a tous une excellente nouvelle année 2012.
A très bientôt…

Orphelins Phnom Penh
Orphelins Phnom Penh
Les enfants s'occupent en nous attendant
Bour et Lingueur dans leurs habits de lumiere
En pleine accrobatie la veille de Noel
1ere partie, l'Echauffement clownesque
Les enfants et nous
Entretien roue arriere de Mike, 2 rayons et nouvelles billes
Panier de crabes sur Kep
Brochettes sur le marche aux crabes
Bateaux en face marche aux Crabes
Couche de soleil sur Kep
Couche de soleil sur Kep
Couche de soleil sur Kep
Famille de singes sauvage sur Kep
S21 - Photos de prisonniers
S21 - Photos de victimes torturees
S21 - Photos de prisonniers
S21- Interdiction de rire (on a pas trop envi)
S21 - Les cachots
Panne de bus sur la route de Battambang

En route chez les Khmers

Nous voila depuis 3 petites semaines au Cambodge, le temps de découvrir le nord et d’arriver sur Phnom Penh pour Noël.
Comme on vous l’a dit sur notre dernier post nous avons fait la connaissance de Stefen un allemand cycliste, sur Don Det au Laos. Nous franchirons tout les 3 la frontière. Au menu bakchich x 3 pour remplir les 3 mêmes documents, se faire tamponner le visa, c’est vrai que l’encre coute cher ici ;) . Mais comme de vrai routards maintenant nous négocions et ne paierons même pas le tiers.
Nous arrivons direct le 1er jour sur Stung Treng pour se diriger des le lendemain dans la jolie région du Ratanakiri en mini bus tellement les routes sont mauvaise et poussiéreuse. Les ethnies Laos sont encore présentes, ainsi que Vietnamienne, Chinoise et bien sur Khmer. Nous partirons découvrir:

  • un lac circulaire d’origine volcanique ou l’eau est translucide et a température parfaite pour s’y baigner
  • de belles chutes d’eau ou nous y rencontrons un groupe de Monkhs en visite
  • un bouddha couche symbole de la fin d’un cycle de la réincarnation,
  • un site de prospection de diamants a l’ancienne ou les mineurs descendent a l’aide d’une corde dans des trous très étroit a 10 mètres sous terre dans une terre couleur cuivre, très impressionnant.
  • des tailleurs de diamants en ville travaillant sur la récolte des mineurs
  • Une éclipse lunaire
  • Nous profitons des mets traditionnels comme les énormes escargots, serpents, cafards, sauterelles grillées au gout de crevette. Pas mal pas mal du tout sauf les cafards dont nous ne sommes pas fan mais pas fan du tout. Nous partageons quelques soirées avec Claires une Anglaise vivant en Australie et Stefen.
    Nous prenons après ces quelques jours la direction de Kratie, ville en pleine expansion, énormément de travaux mais en s’éloignant un peu nous retrouvons les maisons sur pilotis avec les artisans sculpteurs de bois. Nous partirons sur l’ile d’en face ou règne calme et sérénité, habitée par une ethnie Vietnamienne et son village flottant de pêcheurs. Nous sommes aussi allez voir les Dauphins irrawady (dauphins d’eau douce sans nez) dont certains feront quelques apparitions près de notre lieu d’observation. A la vue des prix pour aller a leur rencontre en bateau, nous avons préféré un petit spot a l’ombre pour les observer.

    Après avoir décrassé nos vélos dans le Mekong, nous repartons toujours en compagnie de Stefen vers Kampong Cham le long du fleuve. Magnifique, géant, comme sur un nuage. Nous rencontrons l’ethnie des Cham, de religion musulman. Nous partons comme a notre habitude aux aurores, sous cette lumière magnifique au lever du soleil ou la terre nous parait encore plus rouge, Nous croisons les Monkhs partant chercher les offrandes, ainsi qu’un temple de femmes moines tout de blanc vêtu. L’atmosphère est comme surnaturelle, humaine. Nous nous arrêtons a la vue de femmes Khmers préparant d’extraordinaires plats aux gouts exquis, comme une gelé de riz saupoudre de noix de coco fraichement râpées et d’une soupe merveilleusement fraiche avec sa crêpe cuite dans une feuille de banane, un délice pour nos papilles et pour un 2nd petit déjeuner a 9h30 du matin. Elles nous feront gouter a tout avec une telle gentillesse. Ce fut un merveilleux moment. Nous arrivons après deux jours de route sur Kampong Cham, jolie ville avec sont pont de bambou, son phare Français et son marche. Nous y faisons haltes deux nuits avant de se diriger vers Phnom Penh. Sur la route ou le terrain est plus qu’accidente, un get-apens nous attend. Un petit groupe de Khmer nous fait partager son alcool de coco (ou de lait de jument ou de riz, nous n’arriverons pas a le savoir, ne parlant pas l’anglais). Le gout nous a rappeler franchement le lait de jument fermante goute en Mongolie. 1h après nous reprenons la route et cherchons urgemment un endroit ou nous restaurer, il est 11h et l’alcool nous a creuse l’estomac. Certain vont nous dire  » mais quels beaux sportifs », mais au Cambodge il est mal venu de refuser une invitation. ( oui en effet c’est une excuse comme une autre). L’après midi nous croisons deux autres cyclistes, Chris et Lucy en sens inverse voyageant depuis plus d’un an et ayant fait la Mongolie a vélo. Tiens tiens, on y retournerai pas !!? Petit campement au bord de notre ami le Mekong. Tres agréable et belle soirée avant d’achever des le lendemain la route pour Phnom Penh.
    Cette route a été fabuleuse de rencontres et de paysages mais sans cacher qu’elle fut très dure, non asphalte a 90%, poussiéreuse et pas carrossable. Nous n’y croiserons pas de voiture ou que très rarement. Elle est infranchissable pour ces véhicules.
    Et nous voila sur Phnom Penh pour passer noël et partager notre numéro pour les fêtes dans des orphelinats…
    A très vite et Joyeux Noël a tous.

    Accrochage des velo en direction du ratanakiri
    Ducasse sur Ban lun, ratanakiri
    De gros escargots en guise d'aperitif
    Rencontre de Monkhs a une cascade, ratanakiri
    Le budha couche de banlun, ratanakiri
    Lac volcanique, ratanakiri
    En pleine creation au du lac, ratanakiri
    Negociation de pierre precieuses, Ratanakiri
    Un mineur, ratanakiri
    Une partie de la recolte, ratanakiri
    Une entree de mine, ratanakiri
    De la route non asphalte, ratanakiri
    De la route non asphalte, ratanakiri
    La plus grande des cascades, ratanakiri
    Au pied d'un arbre gigantesque, ratanakiri
    Un tailleur de pierre precieuse, Banlun, ratanakiri
    Mmmmmmm
    Au abord de Kratie
    Femmes sur le ferry de Kratie
    Village flottant, Kratie
    Plage gigantesque en face de Kratie
    Acces au ferry, Kratie
    Nettoyage des velos dans le Mekong, Kratie
    Plage, Kratie
    Couche du soleil, Kratie
    Des Monkhs en route pour la quete, Kratie
    Sur la route pour Kampong Cham
    Sur la route pour Kampong Cham
    Sur la route pour Kampong Cham
    Sur la route pour Kampong Cham
    Lors d'une pause sur la route pour Kampong Cham
    Sur la route pour Kampong Cham
    Au petit matin, sur la route pour Kampong Cham
    La fine equipe, sur la route pour Kampong Cham
    Une femme moine sur la route pour Kampong Cham
    Ravitaillement sur la route pour Kampong Cham
    Tres belle surprise sur la route pour Kampong Cham
    Tres belle surprise sur la route pour Kampong Cham
    Sur la route pour Kampong Cham
    Sur la route pour Kampong Cham
    Sur la route pour Kampong Cham
    Sur la route pour Kampong Cham
    Le pont de Bamboo en cour de contruction, Kampong Cham
    Le pont de Bamboo en cour de contruction, Kampong Cham
    Kampong Cham
    Sur la route de Phnom Penh
    Guet-apens sur la route de Phnom Penh
    Guet-apens sur la route de Phnom Penh
    Sur la route de Phnom Penh
    Sur la route de Phnom Penh
    Sur la route de Phnom Penh
    Campement sur la route de Phnom Penh
    Reparation du Camel Bag sur la route de Phnom Penh
    Campement sur la route de Phnom Penh
    Arrivee sur Phnom Penh