Inscrivez vous et recevez régulièrement un email vous indiquant où nous sommes

E-mail:

Inscription Désinscription

décembre, 2011

En route chez les Khmers

Nous voila depuis 3 petites semaines au Cambodge, le temps de découvrir le nord et d’arriver sur Phnom Penh pour Noël.
Comme on vous l’a dit sur notre dernier post nous avons fait la connaissance de Stefen un allemand cycliste, sur Don Det au Laos. Nous franchirons tout les 3 la frontière. Au menu bakchich x 3 pour remplir les 3 mêmes documents, se faire tamponner le visa, c’est vrai que l’encre coute cher ici ;) . Mais comme de vrai routards maintenant nous négocions et ne paierons même pas le tiers.
Nous arrivons direct le 1er jour sur Stung Treng pour se diriger des le lendemain dans la jolie région du Ratanakiri en mini bus tellement les routes sont mauvaise et poussiéreuse. Les ethnies Laos sont encore présentes, ainsi que Vietnamienne, Chinoise et bien sur Khmer. Nous partirons découvrir:

  • un lac circulaire d’origine volcanique ou l’eau est translucide et a température parfaite pour s’y baigner
  • de belles chutes d’eau ou nous y rencontrons un groupe de Monkhs en visite
  • un bouddha couche symbole de la fin d’un cycle de la réincarnation,
  • un site de prospection de diamants a l’ancienne ou les mineurs descendent a l’aide d’une corde dans des trous très étroit a 10 mètres sous terre dans une terre couleur cuivre, très impressionnant.
  • des tailleurs de diamants en ville travaillant sur la récolte des mineurs
  • Une éclipse lunaire
  • Nous profitons des mets traditionnels comme les énormes escargots, serpents, cafards, sauterelles grillées au gout de crevette. Pas mal pas mal du tout sauf les cafards dont nous ne sommes pas fan mais pas fan du tout. Nous partageons quelques soirées avec Claires une Anglaise vivant en Australie et Stefen.
    Nous prenons après ces quelques jours la direction de Kratie, ville en pleine expansion, énormément de travaux mais en s’éloignant un peu nous retrouvons les maisons sur pilotis avec les artisans sculpteurs de bois. Nous partirons sur l’ile d’en face ou règne calme et sérénité, habitée par une ethnie Vietnamienne et son village flottant de pêcheurs. Nous sommes aussi allez voir les Dauphins irrawady (dauphins d’eau douce sans nez) dont certains feront quelques apparitions près de notre lieu d’observation. A la vue des prix pour aller a leur rencontre en bateau, nous avons préféré un petit spot a l’ombre pour les observer.

    Après avoir décrassé nos vélos dans le Mekong, nous repartons toujours en compagnie de Stefen vers Kampong Cham le long du fleuve. Magnifique, géant, comme sur un nuage. Nous rencontrons l’ethnie des Cham, de religion musulman. Nous partons comme a notre habitude aux aurores, sous cette lumière magnifique au lever du soleil ou la terre nous parait encore plus rouge, Nous croisons les Monkhs partant chercher les offrandes, ainsi qu’un temple de femmes moines tout de blanc vêtu. L’atmosphère est comme surnaturelle, humaine. Nous nous arrêtons a la vue de femmes Khmers préparant d’extraordinaires plats aux gouts exquis, comme une gelé de riz saupoudre de noix de coco fraichement râpées et d’une soupe merveilleusement fraiche avec sa crêpe cuite dans une feuille de banane, un délice pour nos papilles et pour un 2nd petit déjeuner a 9h30 du matin. Elles nous feront gouter a tout avec une telle gentillesse. Ce fut un merveilleux moment. Nous arrivons après deux jours de route sur Kampong Cham, jolie ville avec sont pont de bambou, son phare Français et son marche. Nous y faisons haltes deux nuits avant de se diriger vers Phnom Penh. Sur la route ou le terrain est plus qu’accidente, un get-apens nous attend. Un petit groupe de Khmer nous fait partager son alcool de coco (ou de lait de jument ou de riz, nous n’arriverons pas a le savoir, ne parlant pas l’anglais). Le gout nous a rappeler franchement le lait de jument fermante goute en Mongolie. 1h après nous reprenons la route et cherchons urgemment un endroit ou nous restaurer, il est 11h et l’alcool nous a creuse l’estomac. Certain vont nous dire  » mais quels beaux sportifs », mais au Cambodge il est mal venu de refuser une invitation. ( oui en effet c’est une excuse comme une autre). L’après midi nous croisons deux autres cyclistes, Chris et Lucy en sens inverse voyageant depuis plus d’un an et ayant fait la Mongolie a vélo. Tiens tiens, on y retournerai pas !!? Petit campement au bord de notre ami le Mekong. Tres agréable et belle soirée avant d’achever des le lendemain la route pour Phnom Penh.
    Cette route a été fabuleuse de rencontres et de paysages mais sans cacher qu’elle fut très dure, non asphalte a 90%, poussiéreuse et pas carrossable. Nous n’y croiserons pas de voiture ou que très rarement. Elle est infranchissable pour ces véhicules.
    Et nous voila sur Phnom Penh pour passer noël et partager notre numéro pour les fêtes dans des orphelinats…
    A très vite et Joyeux Noël a tous.

    Accrochage des velo en direction du ratanakiri
    Ducasse sur Ban lun, ratanakiri
    De gros escargots en guise d'aperitif
    Rencontre de Monkhs a une cascade, ratanakiri
    Le budha couche de banlun, ratanakiri
    Lac volcanique, ratanakiri
    En pleine creation au du lac, ratanakiri
    Negociation de pierre precieuses, Ratanakiri
    Un mineur, ratanakiri
    Une partie de la recolte, ratanakiri
    Une entree de mine, ratanakiri
    De la route non asphalte, ratanakiri
    De la route non asphalte, ratanakiri
    La plus grande des cascades, ratanakiri
    Au pied d'un arbre gigantesque, ratanakiri
    Un tailleur de pierre precieuse, Banlun, ratanakiri
    Mmmmmmm
    Au abord de Kratie
    Femmes sur le ferry de Kratie
    Village flottant, Kratie
    Plage gigantesque en face de Kratie
    Acces au ferry, Kratie
    Nettoyage des velos dans le Mekong, Kratie
    Plage, Kratie
    Couche du soleil, Kratie
    Des Monkhs en route pour la quete, Kratie
    Sur la route pour Kampong Cham
    Sur la route pour Kampong Cham
    Sur la route pour Kampong Cham
    Sur la route pour Kampong Cham
    Lors d'une pause sur la route pour Kampong Cham
    Sur la route pour Kampong Cham
    Au petit matin, sur la route pour Kampong Cham
    La fine equipe, sur la route pour Kampong Cham
    Une femme moine sur la route pour Kampong Cham
    Ravitaillement sur la route pour Kampong Cham
    Tres belle surprise sur la route pour Kampong Cham
    Tres belle surprise sur la route pour Kampong Cham
    Sur la route pour Kampong Cham
    Sur la route pour Kampong Cham
    Sur la route pour Kampong Cham
    Sur la route pour Kampong Cham
    Le pont de Bamboo en cour de contruction, Kampong Cham
    Le pont de Bamboo en cour de contruction, Kampong Cham
    Kampong Cham
    Sur la route de Phnom Penh
    Guet-apens sur la route de Phnom Penh
    Guet-apens sur la route de Phnom Penh
    Sur la route de Phnom Penh
    Sur la route de Phnom Penh
    Sur la route de Phnom Penh
    Campement sur la route de Phnom Penh
    Reparation du Camel Bag sur la route de Phnom Penh
    Campement sur la route de Phnom Penh
    Arrivee sur Phnom Penh

    Derniers temps hors du temps au Laos

    Ile de Don Det, nous voila hors du temps, tout s’arrête, les tic tac des montres de tous les voyageurs s’arrêtant ici ne résonnent plus. Il nous faut juste profiter, du silence, du soleil, des siestes, des baignades, de la happy vie.
    Plus de voiture, plus de scooter, le moyen de locomotion au milieu de ces 4000 iles sont les bateaux, plus exactement les pirogues en bois. Nous en emprunterons une d’ailleurs de l’ile de Don Kong vers Don Det, ça nous prendra 3 heures, nous voyageons a travers ces petites iles pour la plupart habitées ou exploitées par les cultures, même celles mesurant juste quelques mètres carre. Pour enfin débarquer sur une plage de sable blanc, Don Det. L’ile est bordée de ces bungalows et ces petits restaurants sur pilotis. Elle sera pour nous nos derniers moments au Laos avant de rejoindre le Cambodge. Nous y resterons une semaine.
    Après avoir trouvé notre petit chez nous pour ces quelques jours, nous recroisons, Patrick, nous l’avions rencontré sur Champassak, l’ami d’Yves s’occupant du festival du Théâtre d’ombre qui aura lieu au mois de février. Nous passerons en sa compagnie plusieurs soirées a écouter et décoder ses histoires abracadabrantesques, avec un accent des montagnes du midi, encore une autre langue ou il nous faudra se familiariser. Merci Patrick pour ces soirées aux expériences multiples. Nous y rencontrerons aussi un couple de Français, Murielle et Pascal vivant en Yourte dans une communauté dans l’est de la France. Quel hasard alors que nous parlions d’en installer une en France.
    Chaque soir passé ici nous embarquerons de 17h a 18h30 vers des couleurs magnifiques, le soleil s’endort et les étoiles prennent place.
    Le 3 décembre, des centaines de bateaux venant de toutes les iles aux alentours prendrons l’eau en direction de Don Kong pour une fête locale ou il y aura des courses de bateau, marché festif, musique, jeux pour les enfants, beignets banane pour Mike, tissu pour Céline ( elle ne les mangera pas bien sur). Due a l’influence nous marchons au pas, nous aurons notre mini mini braderie de Lille. Vers 3h nous rembarquons sur le bateau pour jeter l’ancre sur une plage déserte pour profiter d’un apero-coucher de soleil avec la happy troupe. Des enfants du village de cette ile nous rejoindrons et comme a notre habitude nous ferons nos clowns. Nous rentrerons a la nuit tombée sans lumière sur le Mekong qui prendra des allures ténébreuses.
    Les journées nous en profitons pour découvrir l’ile de Don Khon, soeur jumelle de Don Det. Nous verrons d’impressionnant rapide ainsi qu’une magnifique plage de sable fin.
    Malgres le tourisme se trouvant sur cette ile, les locaux restent très naturel et chaleureux. Nous partageons d’agréable moments avec euh, ainsi qu’une soirée bien arrosée au Lao Lao.
    Lors d’une balade a vélo nous rencontrons Stefen, un allemand, cycliste avec qui nous traverserons la frontière Cambodgienne. Mais ça c’est une autre histoire.

    Depart pour l'ile de Don Det
    Don Det nous voila
    Don Det nous voila
    Don Det nous voila
    Pret a l'abordage
    Bonne nuit
    Bonne nuit
    Fete locale sur Don Khong
    Fete locale sur Don Khong
    Fete locale sur Don Khong
    Fete locale sur Don Khong
    La happy troupe
    After sur une plage au coucher du soleil
    After sur une plage au coucher du soleil
    After sur une plage au coucher du soleil
    After sur une plage au coucher du soleil, Pascal et Murielle
    After sur une plage au coucher du soleil
    After sur une plage au coucher du soleil
    Don Kon
    Don Kon
    Don Kon
    Don Kon
    Don Kon
    Don Kon
    Don Kon
    Don det
    Don Det
    L'entre deux des 2 iles

    De retour au Laos

    Nous entamons notre trajet vers la frontière Laos apres 15 heures de bus. A premiere vue, le Bus semblait ne pas etre de premiere jeunesse mais propre. Comme pour nous confirmer notre avis, le chauffeur nous donne un sachet plastique pour y mettre nos chaussures ainsi qu’une bouteille d’eau et lingette. Hop le bus démarre… une 1ere blatte passe, puis une autre et une autre et une autre et une autre… Le bus est infeste!! Youpi, odeur de pisse, de vomis et la tu te dis qu’il y a 15 h de trajet a tenir, en couchette du bas a meme le sol. On vous le dit mais vous vous en doutez, la nuit n’a pas ete tres bonne.
    Nous voila sur Dong Ha, notre derniere ville au vietnam. On saute sur les velo avec du baume au coeur direction la frontiere, cette fois ci bien plus grande. Cette route est connue pour etre le cheminement commercial entre le Vietnam, le Laos et la Thaïlande.
    Malgres les paysages pas tres interressant, nous sommes tres heureux de retrouver l’ambiance Laos. Il y a beaucoup de Vietnamien et Thailandais qui vivent ici. Apres 240 km nous voila sur Savanakhet ville frontaliere a la Thailande et bordant le Mekong. Nous sommes un peu déçu, pas beaucoup de charme ici. Nous repartons 2 jours plus tard pour Pakse en longeant le Mekong. Les routes sont tres dur sous cette chaleur harassante. Des 10 heure les températures atteignent les 32 degres, vraiment pas facile et pas un nuage pour nous proteger du soleil. Sur un des tronçon de cette route nous avons eu beaucoup de mal a trouver une guest house alors que la nuit tombait doucement mais heureusement apres 110 km nous en croisons une. Ce fut notre plus longue journee jusqu’a Pakse. Nous avions au depart prevu des etapes de 70 a 80km par jour, et ensuite trouver une guest house pour y passer la nuit. Le jour d’avant c’est une seule Guest house sur le chemin que nous avions croiser, ca veut dire pas de choix. Nous nous y arretons, et a voir la propreter de la chambre nous avons du y installer la moustiquaire de la tente a meme le lit pour y faire notre petit nid. Les aleas du voyage a bicyclette.
    Nous voila sur Pakse assez grande ville qui longe elle aussi le Mekong. Nous y croisons beaucoup plus de touristes et enormement de francais. Nous profitons de quelques restos occidentaux et des terrasses ambulantes qui bordent le Mekong. Un virus intestinal nous bloquera ici quelques jours. Mike y decouvrira les bien fait du dentiste et du coiffeur Lao. Apres avoir récupéré un peu, nous decidons de louer une petite chose a deux roues mais cette fois ci elle aura un moteur (ouhou les tricheurs) et partons a la decouverte des contres du plateau de Bolaven qui sont connu pour ces cultures de cafe et ces jolies spots de cascades. Tres sympathique journee malgres les arrets frequent pour les toilettes.
    Nous reprenons la route, mais cette fois ci l’etape sera facile malgre la chaleur, 30km sur une route toute neuve jusque Champassak. Jolie petite ville, longeant le Mekong. Une ambiance mi-ville mi-village reigne ici. Cette ville est l’ancienne cite des rois de la region de Champassak.  Le temps ici semble ralentir. Nous prenons le temps de flaner, de penetrer dans des temples, d’en profiter pour partager un peu de temps avec des eleves monkh et decouvrons, a l’ouest de la ville, un long marais au bord d’une montagne. La vue est magnifique et les couches de soleil en feront notre spot de prédilection a la tombe de la nuit. Cette ville est aussi connu pour etre a proximite d’un des temples les plus beau du Laos, le Vat Phou qui a ete érigé au 5eme siecle par les Khmere. Cette ensemble religieux est un premisse aux temples d’Angkor au Cambodge que nous aurons la chance de voir d’ici quelques semaines.
    Sur le retour du Vat Phou nous croisons sur le bord de la route une discrete petite pancarte en bois indiquant un theatre de marionette. Nous nous aventurons a l’interieur et faisons la connaissance d’yves et sopone en pleine creation, un spectacle de marionnette d’ombre, musique traditionnelle ainsi qu’un film cree par Yves avec de vieux film comique ainsi qu’un autre sur les touk touk. Apres bavardage nous organisons une representation pour le lendemain de notre numero dans une ecole du village. C’etait formidable, au pied d’un arbre centenaire qui nous fait beneficier de son ombre. Nous commencons a nous echauffer comme par habitude et les enfants arrivant petit a petit nous donne l’ouverture a une impro, un tres grand moment, ce fut si naturel que nous enchainons aussitot avec le numero, sans deguissement, nous improvisons jusqu’a la mise en place de la « scene ». A la fin du spectacle de grands applaudissements et les enfants tous en coeur nous chanterons de jolies chansons. Nous en avions les larmes au yeux. c’est encore un moment qui restera grave dans nos mémoires. Le soir nous partageons un dernier repas en compagnie d’Yves, Sopone et Patrick. Nous decouvrons encore plus profondement le personnage de Sopone, tres taquin, declarant des blagues a tout va. Il est artiste et ca se sent. Apres connaissance du cote artiste peintre de Celine, il nous emmenera a l’etage de sa pagode pour nous faire decouvrir ces dessins et oui en plus d’etre chef d’orchestre, musicien, il dessine, il conçoit aussi les marionnettes et les manipule aussi lors du spectacle. Il nous expliquera qu’au court de ces représentations il laisse place a enormement d’impro. Un personnage ce sopone et un tres beau personnage.
    Op le lendemain nous embarquons sur un petit bateau de bois traditionnel pour atteindre l’autre rive nous permetant de rejoindre la route descendant encore plus dans le sud destinnation les 4ooo iles. Vu notre depart tres tardif nous ne parcourons que 30km et nous  nous arretons dans une petite Guest House qui a 1er vu nous semble sympathique. Durant la nuit nous partagerons l’ambiance des chambres voisines et oui des allers retours de prostitues et leurs clients, c’est un hotel de passe. Merci petits murs si fin, siiii fiiiinnnnn. Quelle bonne nuit reposante. Debout 5h, cette fois ci nous voulons profiter au mieux des fraicheurs du matin et eviter au plus les chaleurs de la journee. Nous croisons sur la route un couple de tcheque, tres roots, a velo. Nous partagerons plusieurs infos. Eux ayant deja fait le Cambodge et le sud du Laos. Apres 85 km nous voila arrive en face de L’ile de Don Khong, la plus grande des iles. Nous reprenons une petite embarquations traversant le Mekong dans le direction du village de Muang Khong. Dur negociation et oui des que tu as des velos bizarrement les prix augmentent et des fois tres fort. Mais ca y est mike devient un expert, je peux en fin reposer ma langue ;) . Nous decouvrons les alentours, cherchons comme a notre habitude une guest House. Nous entamons aussi les recherches pour un bateau qui nous amenera sur l’ile de Don DEt et Don Kon encore plus au coeur des 4000 iles. Assez rapidement apres calcule des sous nous restant, il faut en effet en retirer, ici, sur cette ile, une seule banque, pour toute le sud du Laos, impossible de retirer avec la carte visa. Et la c’est la MERDE. On se renseigne savoir si a la frontiere se trouve un ATM, rien, nous n’avons plus assez de pepettes pour les visas Cambodgiens et passer nos derniers jours au Laos. Une personne nous dit qu’il est possible de retirer dans une des Guest House de l’ile. On saute sur les velos dans cette direction. On nous annonce qu’effectivement oui, mais pas a n’importe quel prix. 6% de taxe et c’est pas tout, machine en dollars qui nous donne le droit a une taxe de change en plus, qui n’est bien sur pas la meme qu’a la banque, etc… Nous atteignons au final une taxe depassant les 12%. On devient d’un coup tres palle, passant du rouge au vert puis blanc, nos corps diminuent  puis se liquidifient sur place. Nous repartons bien sur bredouille, rien dans les poches. On s’installe a la terrasse d’un cafe, commande une biere Laos (et oui ca aide a la reflexion) et place aux calculs et a d’autres possibilités moins onéreuses. La décision finale sera de prendre un bus pour Paxse a 130 km au nord ( mais dis moi, c’est pas la ville ou nous etions il y a 4 jours de ca…???). Nous n’acheterons qu’un billet bien sur. Mike s’en chargera et celine flanera sur l’ile, pffff trop dur d’etre une femme de nos jours ;) .

    Mike apres sa journee de bus, de course dans la ville et de chocolat plein les poches rentre epuise de sa journee.

    Le lendemain nous prenons notre matinee pour decouvrir l’ile a vélo. Vers 16 heures nous vient l’envie de décorer les vélos avec les ballons a sculpter. Ils sont tellement jolie que nous enfilons nos costumes et nous voila parti déambuler dans le village pour nous installer dans le centre sur un espace vert. Nous improvisons un échauffement puis de petits jeux. Il était dur au début de jouer, les Laos n’ayant pas cette habitude de spectacle de rue, il fallut un petit temps avant de nous voir enfin encercler d’enfants et adultes. Tres très bonne expérience. Nous avons beaucoup aime.

    Des le lendemain, nous embarquons dans un bateau traditionnel avec les velos et les bagages pour l’iles de Don Det.

    Dernier compte au Vietnam
    Derniere sieste au Vietnam
    Sale trop sale
    Petite pompe a essence
    Coup de foudre
    Au bord du Mekong sur Savanakhet
    Au bord du Mekong sur Savanakhet
    Au bord du Mekong sur Savanakhet
    Borne blanche pour nos 4000km a velo
    Paxse
    Paxse
    Marche de Paxse
    Marche de Paxse
    Paxse
    Paxse
    Coiffeur sur Paxse
    Plateau de Bolaven
    Plateau de Bolaven
    Lache nous sommes, tres lache
    Heureusement nous avons les notre
    Champassak
    Champassak
    Dans le temple sur Champassak
    Jeux avec les monkhs sur Champassak
    Champassak
    Champassak
    Temple Vat Phou sur Champassak
    Temple Vat Phou sur Champassak
    Temple Vat Phou sur Champassak
    Temple Vat Phou sur Champassak
    Champassak
    Les enfants de l'ecole de Champassak
    Ile de Don Khong
    Ile de Don Khong
    Ile de Don Khong
    Ile de Don Khong, quel grand coeur ce Mike
    Ile de Don Khong
    Ile de Don Khong, il est joli mon velo
    Ile de Don Khong, un peu flou mais c'est notre public