Inscrivez vous et recevez régulièrement un email vous indiquant où nous sommes

E-mail:

Inscription Désinscription

février, 2012

Royaume Thailandais

Nous sommes rentrés depuis le 30 janvier en Thaïlande par la frontière de Poipet, notre 1er gros poste frontalier énormément fréquenté par le tourisme. Il nous a fallu s’armer de patience et faire la queue comme tout le monde.
Nous prenons aussitôt la direction de Bangkok mais en évitant la route principale (la plus courte). Nous la rallongeons en longeant le Cambodge puis la cote Thaïlandaise. 1er vue sur la mer depuis 2 mois. Une route simple, douce, agréable avant de rejoindre le brouhaha et le monde sur Bangkok.
Au programme sur Bangkok, trouver un vélo pour Romain qui nous rejoint dans quelques jours. Et bien pas si facile dans cette ville énormément grande avec ses grattes-ciel a pertes de vue, ses taxis de toutes les couleurs, ses tuktuks par milliers, ses avenues énormément grandes, ses petits quartiers très typiques… Nous découvrons aussi l’arrêt de toutes activités a 8h et 18h sous le chant de l’hymne royal ou chaque thaïlandais s’arrêtent a toutes leurs activités et se lèvent durant 30 sec. Instant assez surnaturel surtout quand on se trouve dans des lieux comme un parc ou la gare, un peu a la manière d’un Flash Mob. Nous sommes épuisés par les recherches du vélo et par l’arrive a l’aéroport (qui est a 45min en Métro du centre) a 00h30 du mat pour chercher Romain alors qu’il n’y était pas. Et oui comme le père Daussy, il a bien la tête dans les nuages ce Rominou. C’était en faite 12h30 le lendemain, euh enfin le même jour.
Des son arrivée, nous emmenons Romain sur les lieux de nos recherches pour trouver son vélo et pour finir, nous déciderons de l’acheter quelques jours plus tard sur Chumphon, plus petite ville plus au sud que nous atteindrons par le train. Nous y retrouvons Marie et Pascal, le couple en tandem qui suivent un trajet similaire au notre avec qui nous partagerons une soirée.
Vélo trouve, youhou, nous embarquons Romain sur le rythme de notre vie, très rapidement en direction du Myanmar pour faire nos visas run. 3 jours pour faire les 180km qui nous séparent de Ranong.
Le 1er jour nous voulions commencer doucement par 60km, il s’en fut autrement après s’être plusieurs fois perdu, on dira même tourner en rond. Et oui la boussole a l’avant du sac de Mike était erronée et nous indiquait toujours la même direction, le nord, due a l’intrusion de nos minis enceintes qui se sont glisser dans le sac, lui faisant interférence. Petite erreur qui nous couteras 38km en plus. Le soir, nous poserons nos tentes prés de la mer a l’abri d’un bâtiment du village. Douche prise dans les douches public, riz saute au calamar et bières. Bon moment passe avec 2 gamins et leur mamie a qui nous tenterons un apprentissage rapide de la Jongle.
Le 2eme jour, départ au petit matin, au lever du soleil. Pour couronner le baptême de Romain, les montagnes se sont jointes a notre parcourt de quoi bien roder ou plutôt tuer les cuisses de Romain. Ce jour la, au bout de 63km sous 40 degrés, un bien heureux pick-up nous aidera a atteindre Ranong, la ville frontalière avec la Birmanie. Repos bien mérité dans un jolie bungalow au calme pour Romain pendant que nous partirons en bateau pour un allé retour Thaïlande Myanmar.
Visas Thaï de 15 jours en poche nous prenons cette fois ci la direction de la Malaisie en longeant la cote ouest. Nous sommes très surpris par ces paysages encore sauvages, ces petites villages et plages désertes. Et oui, pour nous la Thailande rimait avec Tourisme a foison, bâtiments luxueux, resorts… Serte on en croisera mais pas que. Nous découvrons encore aujourd’hui les ravages fait par le tsunami 2004, avec ces hôtels, maisons, terrains abandonnes et les panneaux indiquant les routes d’évacuations, ainsi que de nouveaux postes vigies installes le long de la mer.
Bien sur la mer rime aussi avec calamars, crabes, poissons, crevettes, farniente, plages de sable fin, eau turquoise, cocotier, coquillage, bernard l’ermite, coup de soleil, bronzage de cycliste ( et ça c’est la grande classe)…
Nous continuons notre route vers la Malaisie. Quelques jours de vélo sur des routes peu chargées en trafic. Une traversée de routes vallonnées nous ralenti un peu mais le rythme reste soutenu jusqu’au moment ou…. Après une étape de 70 km réalisée en une matinée, après un douche bien mérité, apres une sieste réparatrice, nous décidons de sortir faire un petit tour dans notre ville d’étape, Langnga. Et la, en descendant un trottoir derrière lequel se cachait un trou de la taille d’un pied, Mike se tord violemment la cheville. Pensant a une vilaine entorse, Céline court chercher un sac de glace dans le 7eleven tout proche pour calmer la douleur et éviter l’inflammation. Nous avions prévu de reprendre la route au petit matin. Au petit matin et au vue le la grosseur de la cheville, nous décidons de rester un jour de plus et d’en profiter pour faire évaluer les dégâts a un médecin. Direction donc les urgences et, après une rapide auscultation et quelques radios, le verdict tombe comme une masse: Fracture, 1 mois d’immobilisation dans un plâtre, plus de vélo. Gros coup de blues. Nous étions tellement content de reprendre la route et en plus accompagne de Romain. Une seconde d’inattention et tout est foutu. Il nous faut donc revoir nos plans et notre planning.
Nous prenons la décisions de profiter de ce temps de repos forcé pour le passer sur des lieux proches de la mer. La destination choisi sera l’ile de Koh Lanta, la fameuse ile ou le realityshow a été sois-disant tournée. Nous y resterons 6 jours.
Nous prenons un bus jusque Krabi puis un mini-van jusque l’ile. A notre arrivé, comme a notre habitude nous partons a la recherche de notre nid temporaire. Cette recherche fut compliquée au vue de la haute saison et des prix exorbitants. L’ensemble des resort/hotel se trouvent sur le même cote de l’ile (ouest) et longent les différentes plages. Céline et Romain alternent les visites d’hôtels. Nous faisons cette recherche a vélo. Et oui, Romain et Céline se sont partagés les affaires de Mike et celui-ci fera le chemin sur un des vélos, la selle au plus bas, a faire de la trottinette. Les gens que nous croisons nous regardent avec des yeux éberlues. Impossible de savoir combien d’hôtels ont été visité et combien de fois on nous a dit qu’ils étaient complets. Lors d’une d’entre elle, Romain tombe sur un patron de resort super sympa. Celui-ci veut trouver une solution pour nous. Il prend Romain par le bras et l’embarque a quelques centaines de mètres de la visiter une petite maisonnette avec 2 chambres, air conditionné, ventilateur, une sdb et une cuisine, et ce pour la moitie du prix d’un bungalow en resort. Nous sautons sur l’occasion et « emménageons » nos affaires. Les tenanciers nous proposent leurs services et nous demandent tous se que nous avons besoin. Ils nous ramèneront un lit supplémentaire pour Romain, des serviettes et même une bouilloire. Un gros coup de chance comme nous avons pue en avoir lors de notre voyage. Nous voila donc installés sur l’ile de Koh Lanta, a 100 mètres d’une plage peu fréquentée, bordée de palmiers, de bananiers, de cocotiers et d’un bar Reggae. Un bon endroit pour une convalescence comme il se doit… Nous louerons un scooters pour deux jours et pour 3, de quoi explorer l’ile, découvrir de nouveaux lieux, de nouvelles plages, profiter de jolies points de vue en hauteur de l’ile. Mike reste fatigué par ces journées accompagné de ses béquilles des année 30. Pas facile la marche sur un pied.
Le 26 Février, au petit matin nous prenons un mini bus toujours en direction de la Malaisie, nous passons cette fois ci par une agence pour nous faciliter la tache, surtout les négociations le transport des vélos. Encore sur l’ile, a quelques centaines de mètres de la ou nous avons été embarques, nous nous arrêtons dans une agence qui nous demande de payer pour les vélos et la c’est reparti, nous leur demandons de téléphoner a l’agence ou nous avions pris les billets et tout et tout. Après 30 min de négo tout s’arrange moyennement parlant, encore. Nous pensions avoir un mini bus direct jusque Penang, une ile Malaisienne et bien non, on nous annonce 3 changement ou il nous faudra renégocier a chaque fois pour les vélos, retéléphoner a l’agence et patati et patata… Arriver sur la ville d’Hat yai, pas très loin de la frontière, Céline s’aperçoit que l’agence sur Koh lanta ne lui a pas rendu son passeport et MERDE, MERDE, MERDE. On appel ça la poisse non !? Et pour couronner le tout on nous annonce qu’il n’y a pas moyen de mettre les vélos dans le mini bus pour la suite du trajet. Et la re-négo pour un remboursement et appel a l’agence pour nous faire parvenir le Passeport. Il arrivera le lendemain a 13h30 pour prendre pour finir un train a 16h. Pour conclure cette malheureuse aventure, tout s’arrange et nous voila depuis hier arrive sur l’ile de Pangkor, une autre ile Malaisienne que celle prévu a la base, mais ça c’est encore les aléas du voyage qui en feront ainsi.
De voyager en bus, train, bateau nous font regretter encore plus le vélo. Les difficultés pour le transport des affaires et beaucoup d’autre chose simple a la base sont pas très facile en ce moment. Nous avançons a un autre rythme sans remarquer qu’on change de pays. Vivement Mike rétabli, vive le vélo….
Mais c’est quand même pas si mal cette mer turquoise, ces plages de sables blanc, ces beaux couches de soleil, ces calamars, poissons, crevettes…..

Bangkok
Bangkok
Bangkok a la recherche du velo
Bangkok a la recherche du velo
Bangkok a la recherche du velo
Bangkok a la recherche du velo
Bangkok a la recherche du velo
Bangkok
La gare de Bangkok
La gare de Bangkok
La gare de Bangkok
La gare de Bangkok
Bangkok, Boxe Thai
Bangkok
Bangkok
Bangkok, marche aux amulettes
Bangkok, marche aux amulettes
Bangkok, marche aux amulettes
Bangkok, marche aux amulettes
Bangkok
Bangkok
Bangkok
Bangkok
Gare de Bangkok
Gare de Bangkok
Depart pour Chumphon
Bang Ben
Bang Ben
Bang Ben
Bang Ben
Bang Ben
Bang Ben
Bang Ben
Bang Ben
Bang Ben
A Khura Buri
Khao Lak
Khao Lak
Phangnga
Koh Lanta
Koh Lanta
Koh Lanta
Koh Lanta
Koh Lanta
Koh Lanta
Koh Lanta
Chanthaburi
Chanthaburi
Bon anniversaire
Bangkok
Bangkok, marche aux amulettes
Khao Pip
En route pour le Myanmar faire le visa run
En route pour le Myanmar faire le visa run
En route pour le Myanmar faire le visa run
Khao Lak
Khao Lak
Khao Lak

Battambang et Siem Reap

Nous venons d’arriver sur Battambang après une bonne journée de bus et quelques problèmes techniques sur la route. Heureusement ici, le chauffeur est aussi mécanicien. Il est 19h, la nuit est tombée et nous commençons la recherche de notre petit chez nous pour toute une semaine. Après un grand succès de négociation nous prenons place dans une très jolie chambre. Puis dodo et attendons avec hâte d’être a demain pour rencontrer les personnages et découvrir les lieux de Phare Ponleu Selpak École de cirque de Battambang demain après-midi.
Mike ressent une douleur au dos a son réveil. Grrrr, ça sent mauvais pour nos répètes au cirque, cours d’accro et le stage de clown que nous proposerons aux élèves de Phare. Après une mâtiné découverte bref de la ville, Mike rentre se reposer a la Guest. H et Céline se charge des courses énergique pour le petit dej. Très tranquille cette ville on s’y sent bien, peut être un peu trop, après un écartement de 2 seconde du vélo non cadenasse, le vélo de Céline a disparu, gros coup de panique, Céline coure a droite, a gauche, dans les ruelles aux alentours, rien. Remonte a grande foulée les 4 étages de la Guest.h pour alerter Mike les larmes au cœur. Mike a cru au début a une blague et se rend vite fait conte que non. Mike enjambe son vélo et parcourt toute les rues aux alentours et plus. Nous demandons de l’aide a la Guest, a la police mais on se rend conte assez vite qu’il faudra les payer pour qu’ils, peut être, bougent leurs c…l, euh popotins. Nous nous résoudrons assez vite a ne jamais le retrouver et a devoir en trouver un nouveau, euh enfin, un nouveau mais d’occase.
N’oublions pas notre rdv avec tout ça quand même nous l’attendons depuis trop longtemps. Après l’emprunt d’un vélo nous débarquons a Phare. Nous faisons la connaissance de Sonia la coordinatrice et Xavier l’ancien coordinateur qui partira dans quelques temps s’occuper de l’ouverture d’un chapiteau sur Siem Reap. Nous organisons la semaine prochaine, qui se déroulera au matin par le stage de clown avec des élèves de 15 a 26 ans et l’après-midi a notre tour nous prendrons des cours d’accro. Nous voila donc bien parti pour une semaine bien chargée. Nous sommes vendredi est ce week-end sera dédié a la recherche d’un nouveau vélo et de remise en condition a Phare avant Lundi et a la préparation des cours que nous donnerons.
Vélo trouvé, Lundi se réveil, il est 8h. Nous découvrons la dizaine d’élèves avec lesquels nous allons travailler, il faut savoir qu’ils ont déjà de très bons bagages en main, niveau accros c’est des bêtes et niveau jeux sur scène aussi. Ils sont très motivés et très innovateurs en impro. Quel plaisir de travailler avec eux. L’après midi nos cours d’accros se feront avec les tous jeunes, 6 a 20 ans. Ils viennent a peine d’apprendre a marcher qu’ils maîtrisent déjà les flips, les accros de base que nous n’avons pas. Les échanges sont magiques, naturels, sans jugements, c’est géant. Et la se sera nous les élèves. Nous ferons la connaissance de Kaj, finlandais donnant des cours de jongle, de Matthieu et Sarah deux circassien français de haut niveau aidant a la préparation du spectacle « Rouge » avec la 4eme génération, Lienh prof de théâtre qui nous aidera a la traduction durant les cours de clown et sans oublier le reste de l’équipe de Phare et les élèves.
Après cette semaine bien chargée en émotion et physique nous préparons notre route pour Siem Reap visiter les temples d’Angkor et surtout retrouver nos amis Mag et Jean-Mich. 180 km nous attendent. La 1er journée, lors de notre sieste près de la route nous faisons la connaissance de deux Française cyclistes, Lucie et Marion. Nous parcourons les derniers kilomètres de cette journée ensemble et cherchons un logis pour la nuit. Avec Mike nous prenons l’initiative de demander dans un temple un toit pour la nuit et la nous nous ferons accueillir les bras grand ouvert. Ils nous offrirons le repas, une bonne soupe de riz sauce poisson de quoi bien se requinquer. Nous installons dans la salle de classe des moines, matelas et moustiquaire et nous serons au lit très tôt , oui très très tôt, 19h a la nuit tombe. Le lendemain 6h30 sur la route pour parcourir les derniers km. Nous rejoignons Mag et J.Mich dans une Guest House. Et nous voila parti pour 4 jours dans une ville extraordinairement touristique ne reflétant aucunement le Cambodge.
Malgré la profusion de touriste partant visiter les temples réputés d’Angkor, ces vestiges restent magnifique. Après un couché de soleil/apéro sur le plus réputé, Angkor Wat, nous passerons la journée suivante accompagné de Mag et jean-Mich a flâner entre diffèrent temples, nous y arrivons très tôt (6h du matin) pour y vivre le lever du soleil. Moment magique et rare dans ce premier temple ou nous y serons presque seul, le fameux envahit par des arbres géants avec des racines se tournoyant entre elles et reprenant le dessus, il est connu aussi comme lieu de tournage pour certaines scènes tournées dans le film de Tomb Raider. Nous prendrons notre petit dej (embarqué dans notre sac) en plein milieu de ce temple ou seul les chants de petits perroquets viendront déranger le calme des lieux. Après un petit café, direction un autre temple. Au passage d’une porte fortifiée de l’époque, magnifique, nous découvrons au dessus un chemin qui longe les remparts. Nous escaladons avec nos vélos les quelques mètres puis longeons hors des sentiers battus sans y croiser aucun touriste. Seul quelques ouvriers s’y trouveront s’attelant a la réfection de certaines parties de ce mur d’enceinte. Après une petite frayeur due a une chute de Mag en descendant des remparts, nous reprenons une des routes touristiques. Nous ferons une petite pause (sieste) proche d’un autre temple non fréquenté. Très bonne et mystique sensation que de ce réveiller au milieu de ces ruines millénaires. Nos estomacs nous tiraillent a notre réveil et partons nous restaurer dans une des échoppes dédiée aux touristes ou la carte affichera des prix 4x supérieur a la normal. Une rapide négociation de Céline nous permettra de manger a notre faim et boire a notre soif pour le quart du prix indiqué. Puis, direction notre dernier temple de la journée, très très beau par ses visages aux quatre faces et nous y recroiserons Mathieu et Sarah (les circassiens). Nous prendrons rendez-vous avec eux pour déguster le soir même une spécialité locale: Le Crocodile.
Ces 4 jours sur Siem Reap furent chargés mais sans profusion. Très bon moment passé avec nos amis qui eux ont un programme très chargé pour voir le maximum de chose en très peu de temps. Pour nous, c’est déjà le retour sur Battambang pour notre 2eme semaine de stages de clown. Et oui, la première était tellement bien que nous leurs avons proposé de repasser et l’idée leurs a plus.
Nous avons profité de ces jours sur Phare pour faire de la recherche pour un nouveau numéro (+ Création de nouveaux costumes) que nous souhaitons présenter lors de la tournée au Laos. Du fait du nouvel an chinois et des examens scolaire, aucuns cours n’aura lieux. A notre grande tristesse. En fin de compte, nous aurons fait une semaine de résidence pour notre création. Nous aurons fais la rencontre Béa, Cyrille et Marcello, l’équipe technique du nouveau spectacle « Rouge ». Spectacle de cirque contemporain dont le sujet est sur les Khmer Rouge, période difficile du Cambodge. Nous assisterons a la 1er lors d’un mini festival dédié a l’arrivé des nouveaux dirigeants et ce fut notre dernière soirée sur Phare. Si vous croisez d’ailleurs une prog ou vous entendez parler du spectacle « Rouge », allez y ça vaut le détour.
Des le lendemain, nous ré-enfourchons nos vélos. Au programme 670km jusque Vientiane ou nous avons rendez-vous pour le festival dans 10 jours. 70km plus tard, nous recevons un mail d’ Yves, l’organisateur, nous annonçant 2 mauvaises nouvelles. La première est qu’il rencontre des problèmes pour l’organisation des dates et que le festival est décalé a Mars. L’autre mauvaise nouvelle est que notre ami Patrick, que nous avions connu a la fin du Laos, nous a quitté suite a une maladie. Grosse émotion de notre coté. Pensée a la mémoire de Patrick, personnage atypique.
Très triste, nous devons aviser et changer notre programme. Nous passons donc la soirée a chercher une solution, un nouveau trip pour le prochain mois. De plus Romain (le frère de Céline) qui devait nous accompagner au Laos nous rejoint début Février sur Bangkok, il faut faire vite.
Nouveau programme en tête, on récupère Romain sur Bangkok puis direction le sud de la Thaïlande puis la Malaisie.
Voila, la suite de nos aventures au prochain post.

Hommage a Patrick, a la fin de ces quelques lignes, nous garderons en mémoire ces bon moments partagés avec toi, nous pensions te retrouver au Laos mais la vie en a décidé autrement.

Nous vous embrassons tous très fort.

Affiche du Festival au Laos
Petite mésaventure avec le Bus
Nos apprentis clowns au ralenti
Nos apprentis clowns au ralenti
La decouverte de notre valise
Le jeu de la chaise clownesque
Le jeu de la chaise clownesque
Duo de Clowns
Duo de Clowns
La chaise clownesque
Duo de Clowns
Temple d'Angkor
Temple de Tomb Raider
Mag et Jean Mich au pied des remparts sur Angkor
Structure de la nouvelle Robe
La nouvelle Robe de 2m60
Salle de cirque de Phare Ponleux Selpak
Les jeunes accrobates attentif au numero de Kaj
Phare Ponleux Selpak
Kaj, Lingueur et Bour